À propos

Les Fasces Nébulées

ou les graphistes enluminés :

Christopher Guézou

Si sa pâle dextre est adroite dans le relief comme sur de plus lisses surfaces, cette âme crépusculaire cherche pourtant la ligne brisée, la trajectoire décalée, la tempête & la houle. L'habile intéressé cultive sa friche dans un souci dévorant de mêler l'éclat à la réflexion en creusant, plus loin toujours, forçat en ses sillons de sable & d'argent.

Armoiries des Fasces Nébulées

Le blason des Fasces Nébulées

Deux paladins, au renom encore incertain, s'associent pour former ce duo de graphistes enluminés. Son blaze, Les Fasces Nébulées, nom sibyllin s'il en est, est issu de la remarquable & poétique « langue du blason » au vocabulaire spécifique & à la syntaxe très particulière. Blasonner nos armoiries, c'est à dire les décrire dans ce langage singulier, donnerait : « De sinople à la fasce nébulée d'argent chargée de deux têtes chevelées de sinople, les parties de chair, d'argent. »

Isabelle Laot

À l'affût du chant du papier, cette figure aurorale, animée d'interactivité, incise, plie, colle, déplace & fusionne avec ses éléments. Elle se pare de l'étoffe dont sont tissés les cieux pour nous emmener de champs tressés de papiers en ouvrages laineux, jusqu'aux confins brodés de fils d'azur mâtinés de sinople ; non sans laisser dans son sillage, d'illustres images.